Trois billets. Je vous dois trois billets.

Publié le par lady flo




Les vacances et diverses autres occupations m’ont retenue loin de vous
Les prochains  épisodes parleront donc, et pas forcément dans cet ordre,  du film de Scorcese et de qui vous savez ; de jeunes gens modernes et de nostalgie et enfin de Daniel Darc et de trouble.
Pour vous faire patienter une image…


le début de la recette ici
C’était mardi dernier à l’arbre à lettres. Une procession dans la salle du fond avançait lentement vers une petite table devant laquelle était assise une femme. Belle, vraie. Les dos devant moi me la cachaient. Mais les regards émus des gens repartant un livre serré sur le cœur comme un missel m’en disaient bien assez sur la cote d’amour de cette dame là.
Quand l’homme à la carrure massive et aux cheveux de neige qui me précédait me laissa la place, un sourire rêveur aux lèvres, je croisais un regard bleu derrière de fines lunettes. Et puis la voix….
Elle fait partie de ces gens que j’ai envie de remercier pour tout. Leur travail, leur sincérité, ce qu’il sont. Elle fait aussi partie de ces femmes qui sont un exemple pour moi. Les premières qui ont mené au vu et au su de tout le monde leurs vies en première ligne, sans se planquer.
Qui ont osé être sur le fil de rasoir, brutes, entières, avec les doutes, les écartèlements, les déséquilibres et  les chutes qui vont avec ces vies de funambules. Les courageuses, les amazones, les fragiles, les sincères. Ce que je mets moi derrière le mot Féministe.
Mais je lui ai raconté une histoire. Je lui ai raconté, à cet ange aux gros seins, que c’est à la lecture d’un de ses livres que je devais une idée. Celle de ce blog, du livre papier sur lequel je travaille. Le sujet, vous le connaissez : la cuisine et le rock.
Je n’ai pas été capable de la remercier pour autre chose…
Comme les autres je suis partie le regard vague, mes deux missels serrés sur le cœur.



free music

Publié dans autres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article